Rechercher

Réguler ses émotions en respirant




La pratique du souffle pranayama enseignée par le yoga modifierait l’activité d’un centre émotionnel de notre cerveau et atténuerait ainsi les ressentis négatifs.


... )

Une expiration profonde et prolongée a la particularité d’activer le réseau nerveux apaisant du corps, le système autonome parasympathique. Entre autres effets, celui-ci ralentit la fréquence des battements du cœur, mais on sait aussi depuis peu qu’il stimule également les mécanismes neuronaux inhibiteurs faisant usage du neuromédiateur GABA. Ces voies inhibitrices relient notamment le cortex préfrontal à l’amygdale. Grâce à elles, notre cerveau frontal peut plus efficacement tempérer les accès de tristesse ou d’angoisse de notre amygdale. De ce point de vue, contrôler sa respiration est aussi un moyen de mieux réguler ses émotions. D’autres techniques mariant corps et esprit ont un impact bénéfique sur un plan émotionnel. C’est le cas de la méditation de pleine conscience, qui donne elle aussi une place importante à la respiration. Cette fois, il ne s’agit plus de la contrôler, mais de l’observer et de s’en servir comme d’un point d’appui pour relâcher l’emprise des émotions sur notre psychisme… Dans tous les cas, à l’heure où les motifs d’angoisse sont de plus en plus nombreux et nous assaillent, aussi bien à l’écoute des informations que sur les réseaux sociaux, passer plus de temps à bien respirer et un peu moins de temps devant votre écran vous apportera sûrement d’immenses bénéfices !


Sébastien Bohler "cerveau et psycho" - dec 2020

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Qu'est ce que la méditation ?

Il existe de nombreuses idées différentes, voire contradictoires à propos de ce qu´est la méditation mais l'approche fondamentale est la nécessité, pour le méditant, de comprendre la nature de son men

© 2020  laetitia Veyron