Santé mentale au travail 

  • Le travail est bon pour la santé mentale, mais des conditions négatives peuvent entraîner des problèmes de santé 

  • La dépression et l’anxiété ont un impact économique important

  • Il existe de nombreuses mesures efficaces que les organisations peuvent prendre pour améliorer la santé mentale dans le milieu du travail

De nombreux employeurs conscients d'être tenus par la loi d’offrir et de préserver un milieu de travail psychologiquement sain, établissent des politiques et procédures favorisant la santé mentale au travail.

 

Toutefois, le soin de déceler une maladie mentale possible et de réagir à la situation est souvent laissé par défaut aux superviseurs et aux collègues des personnes en difficulté. 

Nageuse ajustant ses lunettes

Suite au confinement, Selon une étude Opinion Way, 44% des travailleurs seraient en situation de détresse psychologique. Une autre étude menée par QAPA en début de confinement indiquait que 57% des salariés pensent avoir besoin d’un accompagnement psychologique par la suite.

Pour trouver le bon équilibre, une solution : s’appuyer sur les managers. En prise directe avec leurs équipes, ils sont les plus à même d’identifier les besoins individuels et d’adapter les politiques générales au cas par cas. Le consultant en RH en est persuadé « la réussite des entreprises sur le terrain de la santé mentale va reposer sur les managers de proximité. » Et cette réussite n’a rien d’anecdotique. « En 2020, les entreprises qui nient l’importance des enjeux psychiques de leurs salariés s’exposent à de grosses déconvenues, » affirme ainsi Jean-Victor Blanc.

Alors que la crise sanitaire laisse place à une crise économique, psychiatres comme spécialistes des RH en sont convaincus, la santé mentale en entreprise est un sujet stratégique. ( lire l'article )

© 2020  laetitia Veyron