Rechercher

thérapies en ligne en plein essort


Que ce soit pour une unique séance ou pour une thérapie sur le long terme, les français semblent de plus en plus attirés par les consultations de psypar téléphone.

De plus, contrairement aux Internets qui sont aujourd’hui dans toutes les poches, les professionnels de la santé mentale sont en majorité concentrés dans les grandes villes et agglomérations urbaines, privant une partie de la population d’un accès facile à la psychanalyse et/ou la psychiatrie. Par exemple, on compte près de 15 000 psychologues en Ile-de-France contre à peine plus de 2000 en Bourgogne-Franche-Comté***. Dans ce contexte, la thérapie en ligne permet de désengorger les listes d’attente, souvent de plusieurs mois, voire les déserts médicaux en la matière, tout comme l’absence d’alternatives concrètes en cas de déménagement à l’étranger par exemple.

De façon générale, la thérapie en ligne permet de franchir le cap de la première consultation et les appréhensions qui l’entourent. Côté tarifs, les consultations en ligne ne diffèrent pas vraiment des séances en cabinet . C’est d'ailleurs souvent ce caractère “à la demande” qui confère à la thérapie en ligne son plus grand pouvoir d’attractivité.


Psy en ligne : Derrière son écran, le patient se livre plus facilement


Une des grandes différences entre la consultation au cabinet et la consultation par téléphone réside peut-être dans le concept d’instantanéité. Alors qu’habituellement, on doit attendre sagement son rendez-vous chez le psy pour lui confier toutes nos peurs et nos pensées, consulter par téléphone et sans rendez-vous permet de livrer dans l’instant la pensée à l’état brut. Une manière, peut-être, d’appréhender autrement les consultations avec son psy. 

Enfin, grand avantage de la psychologie par téléphone : la possibilité de consulter sans se déplacer. Ainsi, les personnes à mobilité réduite ou bien n’ayant à leur disposition aucun moyen de transport peuvent trouver dans cette forme de psychothérapie une bonne alternative.

L’idée n’est pas de supprimer toute consultation en face-à-face mais plutôt de proposer aux patients une façon complémentaire de les suivre. Grâce à la téléconsultation, le lien n’est plus rompu à des moments cruciaux. Mais bien sûr, cela n’est pas destiné aux personnes désireuses de faire une psychanalyse ou à des patients psychotiques en phase aiguë.

"j’observe qu’en téléconsultation les gens parlent plus facilement de leur vie privée, de sujets intimes et délicats comme l’infidélité. Peut-être parce qu'ils sont plus détendus chez eux, dans un environnement qui leur est familier, et qu'ils sont moins stressés que lorsqu’ils arrivent à mon cabinet après une heure de transports... " Fanny Jacq ( lire l'article)


4 vues

© 2020  laetitia Veyron