Rechercher

la corona-solidarité

Et si on s’organisait entre voisins ?

Un voisin peut faire, en même temps, que ses courses, celles de sa voisine âgée ou handicapée. Il peut, en respectant les règles barrières, lui déposer ses courses sur la paillasson, prendre de ses nouvelles à distance ou par téléphone, la rassurer… Et si l'épidémie de coronavirus était l'occasion de faire preuve de solidarité entre voisins ?


Nextdoor se veut un "accélérateur de lien social" selon Karim Bassiri, responsable France du réseau social. Basé sur la notion de "quartier", le site a déjà lancé une campagne pour que ses habitués se mobilisent afin d'en aider d'autres. Mettant un point d'honneur "à être en relation permanente avec le gouvernement pour bien transmettre les recommandations


officielles", le site a également prévu de mettre en place des groupes de discussions spécifiques pour aider à "faire la classe à la maison" via téléphone ou internet. "Des milliers de messages sont échangés chaque jour entre les membres, il y a un véritable élan de solidarité partout", observe avec une certaine émotion Karim Bassiri.


Grégory Grellet et "deux copains" se sont rendus compte que le confinement allait créer des besoins spécifiques, comme "celui de s'occuper de ses enfants". Ils ont donc décidé de mettre sur pied enpremiereligne.fr, "une plateforme très simple de mise en relation" entre des gens qui veulent aider, et ceux qui en ont besoin.  la particularité de cette plateforme, est qu'elle est vouée à disparaître dès la fin de l’épidémie de Covid-19. Une façon pour Grégory Grellet de répondre à un éventuel "doute que certains peuvent avoir en s'inscrivant. Nous ne sommes pas une entreprise, tout est gratuit", insiste-t-il. Mis en place ce dimanche à 13 heures, le site à déjà séduit 20.000 volontaires et compte 200.000 visiteurs

des chiffres qui montrent qu'on est en pleine solidarité !

Leader français du service et de la mise en relation entre particuliers, AlloVoisins compte pas moins de 3,5 millions de membres à travers la France. Vivant notamment de la location d'outils, la start-up a décidé de "mettre sa force de frappe à la disposition du contexte". Concrètement, la première action de cette entreprise a été de supprimer ses commissions "sur l'utilisation du site pour fluidifier les échanges, et encourager la solidarité". "On encourage les gens à poster des demandes non-rémunérées et à y répondre pour porter le plus haut possible les valeurs de la solidarité".


Et si le hall d'entrée de votre immeuble devenait un lieu d'entraide ? C'est l'idée derrière voisinsolidaires.fr qui propose de télécharger un "kit de solidarité"; dans ce kit, qui a déjà été téléchargé 68.000 fois, on trouve une affiche à mettre dans le hall de son immeuble. Intitulée "Coronavirus : et si on s'organisait entre voisins ?", elle a pour vocation de centraliser les demandes et les réponses des personnes vivant dans votre immeuble, pour "aller chercher des médicaments", faire des courses pour un tiers, mais aussi aller promener un chien". Kit a télécharger ici

article Raphael Duchemin


0 vue

© 2020  laetitia Veyron