Rechercher

développer l'empathie des enfants


EMPATHIE - Freud disait: “C’est lui-même que l’enfant aime tout d’abord; il n’apprend que plus tard à aimer les autres, à sacrifier à d’autres une partie de son moi”.

Si pendant des décennies les enfants étaient vus comme démunis de toute empathie, depuis quelques années la tendance s’inverse et de nombreuses études prouvent le contraire.


En 2007, Felix Warneken & Michael Tomasello ont démontré que, dès 14 mois les bébés ont la capacité de venir en aide aux autres, de manière spontanée, sans influences extérieures.

Dans le documentaire “ Vers un monde altruiste” de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, plusieurs expériences sont réalisées avec des enfants âgés de dix-huit mois.

Parmi les nombreuses expériences - qui montrent que les enfants ont une capacité naturelle à être empathique - la chercheuse place un enfant devant deux peluches: une bleue, l’autre jaune. Elle fait en sorte que la bleue se comporte mal avec la peluche jaune, puis Sylvie Gilman demande alors à l’enfant quelle peluche préfère t-il; Tous les enfants de l’expérience se sont tournés spontanément vers la peluche gentille.(..)

En 2014, Martin Teicher de l’université de Harvard a étudié les conséquences de la maltraitance émotionnelle sur le cortex cérébral et les réseaux neuronaux de l’enfant. Il a constaté qu’un grand nombre de leurs structures cérébrales et de circuits neuronaux en ont été altérés.

Au Canada, un autre programme commence aussi à être instauré dans les classes. Ce projet se nomme “Racines de l’empathie”, il est fondé sur les résultats de recherches scientifiques qui permettent de réduire considérablement le degré d’agressivité chez les élèves.

En enseignant la compréhension et le vocabulaire des émotions, le programme crée des classes plus accueillantes et humaines. (lire l'article)

( retrouvez ces informations dans les formations et les analyses des pratiques professionnelles)

0 vue

© 2020  laetitia Veyron